Indications générales

L’ostéopathie s’adresse à tous types de patients, du nourrisson à la personne âgée sans restriction d’âge. L’ostéopathie prendra en charge toutes les pathologies dites fonctionnelles ; en aucun cas elle ne permet de soigner les pathologies structurelles (fracture, entorse), les maladies dégénératives (arthrose, polyarthrite rhumatoïde…), les maladies néoplasiques (cancer,...). Dans le cadre de ces pathologies, l’ostéopathie sera un complément idéal à la médecine afin de diminuer les effets de ces pathologies et les effets secondaires de leurs traitements.

De ce fait, l’ostéopathie n’exclut aucun des examens et bilans conventionnels de la médecine classique.

Les motifs de consultation peuvent donc être multiples et toucher tous les grands systèmes du corps humain.

  • Le système locomoteur (os, tendons, muscles) : cervicalgies, dorsalgies, lombalgies, séquelles de fractures, d’entorses, tendinites, douleurs articulaires dans les membres, scolioses...
  • Le système nerveux : migraines, céphalées, sciatiques, cruralgies, névralgies cervico-brachiales, névralgies d’Arnold...
  • Le système digestif : troubles fonctionnels intestinaux, reflux gastro-oesopahagiens, gastrites, ballonnements, digestions difficiles, constipations...
  • Le système ORL : Otites, rhinites et sinusites à répétition, vertiges, acouphènes...
  • Les systèmes cardio-vasculaires et pulmonaires...

L’ostéopathie est une médecine à la fois curative et préventive, les motifs de consultation cités ci-dessus ne sont donc pas les seules raisons de se rendre chez un ostéopathe.

Afin que le corps puisse avoir un fonctionnement optimum sans douleur ou gêne, il est important de consulter et ce même sans motif de consultation précis. En effet l’ostéopathe de par son approche globale du corps et ses connaissances anatomo-physiologiques va être à même de traiter les zones en restriction de mobilité avant que celles-ci ne soient douloureuses pour le patient.

Grossesse

Tout au long de la grossesse, le corps de la future maman évolue avec celui de son bébé afin que ce dernier soit toujours porté dans les meilleures conditions; pour ce faire, le corps va être en perpétuelle recherche de compensation, ce qui parfois va se heurter aux compensations déjà existantes dans le corps de la future maman. Dans ces cas, il survient alors des douleurs (sciatiques, cervicalgies, troubles digestifs…) qui ne peuvent être soulagées par la médecine classique du fait des contre indications à la prise de médicaments par les femmes enceintes. A ces causes, dites de pertes de compensations, vont venir s’ajouter celles dues aux modifications hormonales (nausées, migraines, troubles du sommeil...).

L’ostéopathie va permettre de mieux gérer ces désagréments en intervenant sur les zones de blocage ; de ce fait le corps de la future maman sera mieux armé pour s’adapter aux modifications qui suivront.

Toutes les techniques employées se feront dans le respect et le confort du bébé.

Il est donc préconisé pour les femmes enceintes de consulter au cours de leur grossesse, et plus particulièrement dans le dernier mois, afin de libérer le bassin des éventuels blocages qui pourraient s’avérer gênants au cours de l’accouchement.

Sportifs

La pratique du sport, qu’elle se fasse de manière intensive ou dans le cadre d’un loisir, va engendrer des contraintes pour le corps. C’est dans ce contexte qu’il est conseillé de consulter régulièrement un ostéopathe au cours d’une saison sportive.

De plus, pour les sportifs à la recherche d’une performance, l’ostéopathie va permettre, par la préparation du corps à la pratique intensive, et par un suivi précis et établi à l’avance, une augmentation des performances. En effet, en levant toutes les restrictions de mobilité susceptibles de limiter un mouvement, ce dernier gagne en efficacité.

Il existe de nombreux exemples de sportifs de haut niveau ayant recours à l’ostéopathie ; parmi les plus connus on peut citer David Douillet (Judo), Brahim Asloum (Boxe), l’équipe de France de football championne du monde en 1998, ainsi que de nombreuses équipes professionnelles de cyclisme, de football et de rugby.

Nourrissons

Au cours de la grossesse et de l’accouchement, le bébé subit différentes contraintes en rapport avec sa position dans le ventre de la maman, mais aussi avec le passage dans le bassin de la maman au cours de l’accouchement ainsi que les circonstances de celui-ci (matériel, péridurale, durée du travail…)

Ces contraintes vont surtout se retrouver sur le crâne, la colonne vertébrale ou le bassin du bébé. Ainsi de nombreux motifs de consultation sont envisageable pour un nourrisson ; il convient donc de consulter dans les cas de :

  • Naissance par le siège
  • Naissance prématurée
  • Naissance avec utilisation de matériel (forceps, ventouse, spatules)
  • Déformation du crâne
  • Troubles du sommeil
  • Troubles digestifs (coliques, constipation, diarrhée, reflux)
  • Torticolis congénital

Séniors

Les personnes âgées présentent des douleurs liées à leurs anciennes activités et au vieillissement physiologique du corps, telles que l’arthrose qui va provoquer une diminution de la capacité de mouvement du patient et qui va par la suite demander au corps de compenser cette perte de mobilité. L’ostéopathie va, dans ces cas, prendre tout son sens dans un suivi visant à diminuer les effets de ces pathologies. Elle va permettre au corps de retrouver un peu de mobilité et de limiter les contraintes dues aux compensations et par conséquent de limiter les douleurs.

L’ostéopathie va également se montrer efficace pour permettre au patient de mieux supporter les traitements au long cours prescrits pour des atteintes du type diabète ou cholestérol. En aucun cas l’ostéopathie ne va remplacer les consultations chez un médecin traitant mais elle va accompagner les traitements proposés.